☀️ Cet été on vous livre sans interruption 📦

Soutenons les femmes victimes de violences

Comme chaque semestre, Meanwhile Boutique vous propose de soutenir une association à fort impact environnemental et/ ou social lors de chaque achat. Entre août et décembre 2020, nous avons récolté des fonds pour l’association Impact Lebanon. En ce début d’année 2021, nous vous proposons de soutenir un nouveau partenaire : La Maison des femmes de Saint-Denis. Lors de vos achats sur Meanwhile Boutique, vous aurez donc la possibilité de faire un don, en pourcentage et du montant que vous voulez, pour soutenir leurs actions. On vous explique tout dans cet article. 

 

Qu’est-ce que La Maison des Femmes ? 

 

La Maison des femmes

 

La Maison des femmes est un lieu de soins et d’accompagnement dédié aux femmes en difficulté ou victimes de violences. Il a été créé en juillet 2016 et se trouve à Saint-Denis, à proximité de Paris.

C’est un espace médico-social de 250 mètres carrés qui assure environ 13 000 consultations par an et accueille entre 50 et 80 femmes par jour

Sa particularité ? Sa pluridisciplinarité 

La Maison des femmes est une structure conçue pour répondre au parcours complexe de chaque femme.

Le but est de faciliter la prise en charge des femmes victimes de violences dans un système qui met en relation plusieurs disciplines et rend donc la collaboration entre les acteurs difficile. 

La Maison des femmes coordonne les actions d’une équipe de 70 personnes, issues autant du domaine médical, que de la justice, du sport, de l’art ou de la police, pour proposer une prise en charge confidentielle,  sécurisée et personnalisée. 

Cela permet un accompagnement adapté à la problématique de chaque femme et de réunir toutes les conditions pour favoriser leur guérison et leur autonomie. 

La maison des femmes est divisée en 3 unités de soin :

  • une unité Mutilations sexuelles, 
  • une unité Violences conjugales, sexuelles, sexiste et intrafamiliales 
  • une unité Planification familiale et d’IVG

Mais ce n’est pas tout. Parmi les actions proposées par La Maison des femmes, on trouve aussi de l’aide dans les démarches administratives, de la formation auprès de professionnels concernés par la prise en charge de femmes victimes de violences ou encore des actions de sensibilisation menées dans les lycées et les collèges. 

 

Pourquoi un lieu de lutte contre les violences faites aux femmes  ?

 

La violence en chiffres en 2019 :
146 femmes sont mortes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint
1 femme/ 10 se déclare victime de violences conjugales sur une année écoulée
18 % des femmes victimes de viol portent plainte
10 % seulement des plaintes aboutissent à une poursuite
6 fillettes sont excisées chaque minute dans le monde

Ghada Hatem fondatrice de la maison des femmes

 

Face à ce constat, La Maison des femmes a été fondé en 2016 par Ghada Hatem, médecin gynécologue, pour aider de manière globale les femmes victimes de violences. 

Elle est partie du constat que les violences faites aux femmes sont un problème de santé publique, qui a aussi un impact sur les générations futures. 

Le modèle de La Maison des femmes a fait la preuve de son efficacité, et il est aujourd’hui dupliqué en France et à l'international

De plus, ces dernières années, la médiatisation des violences faites aux femmes n’a cessé de croître : l’utilisation du terme féminicide dans les médias, le Grenelle des violences obtenu par la mobilisation de nombreuses associations… 

Mais malgré cette mobilisation croissante, les changements demeurent longs et les actions complexes à organiser.

 

Des projets qui augmentent chaque année

 

L’activité de La Maison des femmes a augmenté de 30% entre 2019 et 2020 avec environ 13 000 consultations. 42% des femmes étaient âgées de 25 à 34 ans

De ce fait, La Maison des femmes inaugurera très prochainement une extension qui viendra doubler sa surface, et permettra de fluidifier le parcours de soins des patientes et de déployer de nouvelles ressources :  

  • de nouvelles salles de consultations pour répondre à la hausse des demandes de prise en charge,
  • un bloc opératoire pour réaliser les IVG sur place,
  • un accueil policier renforcé pour faciliter le dépôt de plainte dans un lieu sécurisé et bienveillant, 
  • un espace polyvalent pour nos ateliers et groupes de paroles, 
  • un lieu pour garder les enfants de nos patientes le temps des consultations

Le but est aussi de continuer à innover pour améliorer sans cesse l’accompagnement des patientes victimes de violences tout en diffusant ce modèle au plus grand nombre pour créer un vaste réseau national et international.

Ainsi le Collectif Re#start, soigner / partager a été lancé le 10 mars 2021.

Re#start regroupe les structures en France et à l'international, qui sur le même modèle, soignent et accompagnent les femmes en difficulté ou victimes de violences.

Aujourd'hui trois autres structures sont opérationnelles à Bruxelles, Bordeaux et Brive-la-Gaillarde et six projets sont en gestation et devraient voir le jour en 2021/2022. 

 

Soutenir La Maison des femmes c’est lutter contre les violences faites aux femmes 

 

Meanwhile boutique soutient la maison des femmes

En plus de nos engagements environnementaux, nous choisissons de mettre en avant, tous les trimestres, des projets à fort impact social et environnemental

Après avoir soutenu un projet humanitaire, nous souhaitons mettre en avant une cause différente pour montrer la diversité et l’importance de toutes les luttes.

Nous avons tous et toutes des femmes dans nos vies, en soutenant La Maison des femmes nous voulons permettre à un projet d’utilité publique de perdurer et de grandir.  

Toute l’équipe de Meanwhile Boutique est fière de promouvoir ce beau projet vers plus de justice et d’égalité. 

N’hésitez pas à soutenir cette belle structure lors de vos achats et à en parler autour de vous. N’oublions pas que chaque don est important, peu importe le montant !

Merci à Ghada Hatem, Isabelle Chebat et toute l’équipe pour leur gentillesse et leur disponibilité.

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.