Le minimalisme c’est quoi ? Tendance ou philosophie de vie ?

acheter moins mais mieux

Le minimalisme, pour les amateurs et amatrices d’art, c’est un courant artistique des années 60. Aujourd’hui, quand on parle de minimalisme on pense aussi à un mode vie qui prône la sobriété matérielle et à la méthode Marie Kondo. Entre ambiance déco, tiny house et écologie, on peut dire que le concept se démocratise. Mais le minimalisme c'est quoi exactement ? Est-ce véritablement une tendance ou cela va-t-il plus loin ? On vous explique.

Définition du minimalisme

“Less is more”, “vivre mieux avec moins”, sont des phrases qui vous sont peut-être familières. Elles caractérisent à merveille le concept du minimalisme : se débarrasser du superflus pour ne vivre qu’avec l’essentiel. 

Grâce à différentes méthodes, comme les 5R issus du zéro déchet par exemple, ce mode de vie vous aide à déconstruire votre rapport aux objets. Vous l’aurez compris, ce mouvement qui prône la sobriété matérielle va à l’encontre de la société de surconsommation et de l’encombrement dans lequel nous vivons. 

Avec les confinements successifs que nous avons vécu, l’écho du minimalisme a raisonné dans de nombreux foyers : lorsqu’on est chez soi la plupart du temps, on se rend vite compte de l’accumulation d’objets inutiles et de l’étroitesse de notre espace de vie. 

Adopter un mode de vie minimaliste c’est, dans un premier temps, désencombrer son espace de vie puis réfléchir à l’utilité de chacune de ses possessions. Décrit aussi simplement, ce changement peut paraître superficiel et facile à mettre en place. 

Mais, le minimalisme c’est aussi une philosophie de vie, qu’il faut construire petit à petit pour que les changements mis en place aient un véritable impact sur notre vie.

Minimalisme : une philosophie ou une mode ? 

Le Minimalisme, une philosophie qui prend ses racines dans l’antiquité 

minimalisme une philosophie ancienne

Derrière le minimalisme comme mode de vie se cache aussi un aspect philosophique qui fait écho à la sobriété heureuse, popularisée par Pierre Rabhi. 

Si pour lui il s’agit de se libérer des aspects négatifs de la modernité par le travail de la terre et la conscience de l’instant présent, le minimalisme se concentre quant à lui sur les objets.

L’idée derrière ces changements matériels est de retrouver un rapport plus sain à la consommation et à nos possessions pour se concentrer sur ce qui a du sens : son bonheur, ses relations, les activités qui nous font du bien... 

Se libérer du désir de posséder toujours plus est d’ailleurs un concept philosophique qui remonte à l’antiquité. 

On pense à Diogène de Sinope, ce philosophe Grec qui vivait dans la rue avec pour seuls possessions un manteau, une écuelle, une besace et un bâton. Il préconisait un mode de vie simple, plus proche de la nature et hors des conventions sociales. 

Si Diogène n’était pas minimaliste mais cynique et critiquait la société dans son ensemble, on peut clairement voir le parallèle avec la philosophie minimaliste, poussée à l’extrême. 

Au Japon, on retrouve aussi le concept du Danshari, inspiré de la philosophie bouddhiste zen, véritable mode de vie minimaliste. 

Hideko Yamashita qui a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet, propose 3 règles pour un mode de vie minimaliste :

  • refuser les objets encombrants et inutiles (les cadeaux, les achats compulsifs…)
  • se détacher de ses possessions (trier ses objets, réorganiser son intérieur, oublier l’inutile)
  • travailler sur son désir de posséder 

Vous l’aurez compris : le minimalisme peut s’incarner de différentes manières mais c’est surtout au niveau de sa façon de penser qu’il faut agir pour adopter ce mode de vie sur le long terme.

déco minimaliste

Le minimalisme est une esthétique à la mode 

Le minimalisme possède aussi ses paradoxes : acheter moins mais mieux, c’est quand même acheter. Les codes de la philosophie minimaliste sont repris par de nombreuses marques de déco, d’objets ou de mode comme argument marketing. 

Dans le fait d’être minimaliste, il y a le fait d’acheter de manière raisonnée, de se poser des questions d’utilité, de taille et de durabilité. De nombreux produits ont ainsi vu le jour en se basant sur ces concepts.

Les questions de consommation minimalistes convergent aussi vers les valeurs écologiques, durables et éthiques. Les marques minimalistes ont donc souvent ce double argument de vente. 

Mais les codes esthétiques minimalistes sont aussi repris par les grandes enseignes et marques plus anciennes afin de s’approprier de nouvelles parts de marché. 

Autant pour la déco que pour la conception d’un produit peu cher et de mauvaise qualité, il est facile de s’approprier l’esthétique du minimalisme sans pour autant véhiculer les valeurs profondes de ce mode de vie. 

Le minimalisme s’est élargis aux tatouages, à la déco, à la mode, en témoignent les plus de 20 millions de publications Instagram sous le hashtag #minimalism. 

Si l’on se fie uniquement à l’image, il est donc facile d’associer le minimalisme à une mode ou une tendance esthétique, plus proche d’un courant artistique que d’un véritable mode de vie.

Comme le résume bien cette vidéo de la chaîne Marketing Mania : le minimalisme est aussi un business qui peut sembler paradoxal mais qui prend aussi son sens lorsqu’on comprend  l’essence même de ce mode de vie. 

Pourquoi être minimaliste ? 

Après ces explications, vous avez sûrement compris que le minimalisme est plus qu’une esthétique mais un mode de vie à part entière, un travail sur soi. Les changements que cela implique sont donc conséquents et touchent la vie quotidienne dans son ensemble. 

Ce mode de vie vous intéresse ? Si vous êtes amateur.trice de docu, le Minimalisme a aussi le sien en 3eme dans notre sélection. Voici aussi quelques angles d'approche pour s'y mettre :

Minimalisme et zéro déchet

Le zéro déchet c'est le fait de vouloir produire le moins de déchets possible au quotidien. C'est souvent une porte d'entrée vers le minimalisme, notamment dans la salle de bain et la cuisine. 

En effet, ce sont des pièces où l'on accumule souvent beaucoup d'objets que l'on utilise très peu au final. De multiples robots aux multiples fonctions, des réserves de shampoings pour 10 ans ou du maquillage à n'en plus finir...

Ces objets sont aussi des déchets que l'on peut éviter. Moins consommer permet donc ici de moins polluer tout en gagnant de la place et peut être même faire des économies.

Le minimalisme et le zéro déchet sont donc étroitement liés. Vous l'avez sûrement remarqué si vous avez lu le livre de Béa Jonhson sur le zéro déchet.

Elle adopte une méthode assez similaire aux adeptes du minimalisme : se rendre dans chaque pièce pour faire le tri et comprendre ce qui nous est utile ou non. 

Une belle manière de mettre le minimalisme au service de l'environnement. 

minimalisme et zéro dechet

Minimalisme et bonheur

Un aspect qui rentre aussi dans la philosophie minimaliste : le bonheur. 

C'est la cas dans la méthode de Marie Kondo notamment : lorsque l'on trie ses objets on ne garde que ceux qui nous apportent de la joie, qui provoquent chez nous un sentiment positif. 

Vider son appartement ou sa maison des objets encombrant serait aussi libérateur au niveau psychologique. 

Tout comme faire le vide en soi pour se relaxer, trier ses affaires favoriserait un état d'esprit positifs pour aller de l'avant.

Lorsqu'on s'intéresse à l'écologie, adopter un mode de vie minimaliste peut aider à s'aligner à ses valeurs : moins consommer, acheter mieux.

Minimalisme et argent

Beaucoup cherchent à réaliser des économies financières et trouvent la solution dans le mode de vie minimaliste. 

Dans certaines villes et certains pays il est parfois difficile de trouver un logement, soit par manque de place, soit car les prix sont trop élevés. 

Certains se tournent donc vers les Tiny Houses pour ne pas s'endetter mais aussi pour avoir un espace fonctionnel, pensé pour aller à l'essentiel. 

Plus haut, on parlait du Danshari, un concept minimaliste japonais. Dans une ville comme Tokyo, ou énormément de japonais vivent dans de très petits espaces, le minimalisme devient nécessaire. 

On pourrait faire le parallèle avec les personnes qui vivent dans de petits appartements parisiens : pour faire des économies de place et d'argent le minimalisme peut être une bonne solution. 

 

Et vous, êtes-vous minimaliste ? N'hésitez pas à nous partager votre expérience ou votre avis en commentaire. 

Si vous souhaitez vous lancer dans un mode de vie minimaliste pour des raison écologiques, économiques ou pour faire de la place chez vous, découvrez notre sélection de produits zéro déchet :

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.